Grande nouvelle!

Et oui, ce ne sera pas un, mais trois dons de 125 000 $ qui seront remis.

 

Félicitations à nos 3 grands gagnants.

Devant l’énorme intérêt démontré par les organismes et le grand public, iA Groupe financier a pris la décision d’offrir 3 grands dons de 125 000 $. Les trois organismes suivants pourront réaliser leur projet.

Bullying Ends Here

Projet :

Création de documentation pour cesser l’intimidation

Bullying Ends Here créera des ressources supplémentaires à l’intention des parents et des professeurs. De nombreux programmes contre l’intimidation existent au Canada, mais aucun n’a sa portée et ses résultats. En effet, il a présenté son programme dans plus de 1 500 écoles dans toutes les provinces. Il reçoit même des demandes d’un peu partout dans le monde, notamment du Royaume-Uni, de l’Europe continentale et du Koweït. Son influence dans les écoles et les médias est incommensurable. De concert avec les principaux experts canadiens de la question, il créera de la documentation et formera les personnes à qui les jeunes s’adressent.

Bullying Ends Here concevra pour les parents et les professeurs des trousses d’information traitant notamment de ce qu’il faut savoir pour reconnaître un cas d’intimidation, des gestes à poser pour aider un jeune intimidé et des pistes d’action.

Le nombre de jeunes victimes de cyberintimidation et de maltraitance en ligne ne cessant de croître au Canada, l’organisme croit qu’il est grandement temps de former les adultes qui interagissent avec les jeunes pour les outiller pour faire face à cette nouvelle forme d’intimidation.

Bullying Ends Here a entrepris une croisade contre ces gestes insensés que sont l’intimidation et la cruauté envers les jeunes et s’est donné pour mission non seulement de changer des vies, mais d’en SAUVER! Pour ce faire, l’organisme fait des tournées sans artifices des écoles partout au pays. S’adressant à près de 100 000 jeunes par année, il n’a aucune intention de réduire la cadence!

bullyingendshere.ca

Mission de l'organisme

Belle et bien dans sa peau

Projet :

Femmes ayant le cancer qui doivent composer avec la perte des cheveux

Avez vous déjà eu des mèches rebelles? Pensez maintenant aux quelque 103 000 femmes et adolescentes canadiennes qui reçoivent chaque année un diagnostic de cancer et à celles qui le combattent déjà.

L’identité et l’apparence sont étroitement liées, et c’est particulièrement vrai de la chevelure. Les recherches démontrent que la première préoccupation des patientes est généralement de savoir si elles perdront leurs cheveux. Il s’agit souvent de l’effet le plus visible – et traumatisant – d’un traitement anticancer.

Un programme portant spécifiquement sur les effets du traitement anticancer sur les cheveux et le cuir chevelu s’impose. Les 1 300 ateliers annuels de BBDSP sont tout indiqués pour fournir des outils essentiels pour composer avec la perte des cheveux. Ce programme apportera aux femmes de l’information et des conseils : à quoi s’attendre, que faire et quoi demander.

Il formera et certifiera aussi des coiffeurs de partout au Canada qui seront répertoriés sur le site Web de BBDSP.

Les ateliers de BBDSP aident les femmes et les adolescentes canadiennes à redevenir elles-mêmes. En attendant de vaincre le cancer, on continue à en subir les injustices. Les besoins sont pressants. Votez pour BBDSP.

Belle et bien dans sa peau (BBDSP) est le seul programme caritatif canadien qui aide les femmes à composer avec les effets du cancer et de son traitement sur leur apparence et à retrouver leur identité. BBDSP offre aux femmes et adolescentes aux prises avec le cancer un atelier (en anglais ou en français) qui traite d’hygiène cosmétique, de soins de la peau, de la perte des cheveux et des solutions possibles, notamment les prothèses capillaires.

L’atelier actuellement offert dans 113 hôpitaux et centres d’oncologie du Canada crée un esprit de communauté et de camaraderie parmi les survivantes et brise leur isolement dans ces moments difficiles.

lgfb.ca

Mission de l'organisme

Le Diplôme avant la Médaille

Projet :

Le Diplôme avant la Médaille rayonne

Constatant la réussite de DAM à Vanier, la direction de l'École secondaire J.-F.-Perrault nous a sollicité pour devenir partenaire. Cette année, nous soutiendrons environ 25 jeunes de cette école. L'implantation dans une nouvelle école comporte des coûts et des défis et nous ne sommes pas en mesure à l'heure actuelle d'offrir le service à toutes les équipes sportives de l'école.

Nous désirons, grâce à votre aide, porter ce nombre d'ici 3 ans à environ 135 jeunes. Ces 135 nouveaux jeunes auront droit à des entraîneurs sportifs formés qui se soucieront non seulement de leur réussite sportive, mais également scolaire. De nombreux tuteurs bénévoles accompagneront de façon personnalisée ceux qui éprouvent plus de difficultés et en partie grâce à leur soutien, ces élèves apprendront à croire en leurs capacités.

Obtenir l'appui et la collaboration de iA Groupe financier serait un atout précieux, car le déploiement complet de notre programme constituera une référence et un modèle pour les autres écoles qui solliciteront nos services. Nous sommes les seuls à offrir ce programme de soutien scolaire par le sport. Nous sommes déterminés à en faire profiter d'autres écoles qui accueillent des élèves à risque de décrochage.

Notre mission est de favoriser la persévérance et la réussite scolaires des élèves à risque de décrochage en utilisant le sport comme levier d'intervention. Nous œuvrons à contrer le décrochage scolaire grâce au sport et à un accompagnement personnalisé des élèves à risque, car nous sommes convaincus que tous les jeunes ont la capacité et le droit d'accéder aux meilleures perspectives d'avenir. Nous donnons corps à notre vision en promouvant les quatre valeurs suivantes : la passion, la persévérance, la coopération et la fierté.

diplomeavantlamedaille.org

Mission de l'organisme

Les 7 organismes qui méritent un don de 12 500 $

La lutte a été serrée. Nous offrons toutes nos félicitations à ces organismes, les remercions pour leur participation et la qualité de leur projet. Nous leur souhaitons ce qu’il y a de mieux pour la suite des choses.

Victory Neighbourhood Services Inc.

Projet : Programme d’opportunités jeunesse

La bourse financera l’élargissement du programme à plus de jeunes de la région de Durham, et notamment l’offre à longueur d’année du camp de basketball estival.

Les programmes suspendus, comme le Victory Summer Camp, réintégreront aussi la programmation annuelle. Cette bourse permettra également de concrétiser les programmes à venir, notamment le Victory Youth Program qui enseignera aux jeunes les bases de la cuisine et leur offrira de l’aide aux devoirs et des ateliers sur le curriculum vitae et l’entrevue d’embauche. Ces ateliers outilleront les jeunes pour acquérir les compétences requises sur le marché du travail.

Free Spirit Therapeutic Riding Association

Projet : Grandir en toute liberté

La Free Spirit Therapeutic Riding Association croit au droit de tous, en milieu rural, d’avoir accès à des programmes qui maximisent leur potentiel. Ses services s’adressent aux personnes de tout âge (de 3 ans et plus) qui présentent un profil atypique, des problèmes de santé mentale ou de mobilité, les groupes scolaires ou les ex-militaires.

Après une croissance exponentielle au cours des cinq dernières années, le programme a besoin d’aide pour aller plus loin.

Grâce à un manège intérieur, le programme fonctionnera à longueur d’année. Les listes d’attente disparaîtront et le programme prendra de l’expansion, garantissant sa pérennité. Pour les familles, les coûts de participation diminueront. En plus de son programme d’équitation thérapeutique, la FSTRA offrira aussi le seul programme d’hippothérapie dans les provinces de l’Atlantique. Elle bonifiera son offre aux personnes qui présentent des problèmes de santé mentale et à leur famille grâce à l’apprentissage au contact des chevaux et à d’autres approches thérapeutiques. Le programme actuel est déjà source d’engagement communautaire et social, de relations intergénérationnelles et entre pairs, de mentorat par et pour les jeunes, de littératie physique et de confiance en soi.

L’élargissement du programme profitera à toute la communauté.

Distress Centre Calgary

Projet : De l’espace en cas de crise

Le projet « Creating Space for Crisis » permettra au Distress Centre Calgary de répondre aux besoins nouveaux et grandissants de son milieu. À l’heure actuelle, il a atteint la capacité maximale de ses locaux où il a effectué plus de 110 000 interventions sur place l’an dernier. Le nombre de ces interventions augmentant chaque année, le centre a besoin de plus d’espace pour ses agents d’intervention bénévoles, qui sont la clé de toute son action. En outre, il participera au projet-pilote de Service canadien de prévention du suicide, qui verra ses ressources d’intervention locale répondre aux personnes à risque à l’échelle nationale.

Le réaménagement du centre de crise multipliera le nombre de stations pour bénévoles et adaptera l’espace aux besoins changeants des usagers et aux interventions.

YWCA Metro Vancouver

Projet : Programme jeunesse Bienvenue dans ma vie

Le programme Welcome to My Life (WTML) fait rencontrer aux filles des mentores pour qu’elles renforcent leur confiance en soi à l’école et ailleurs. Des mentores intergénérationnelles animent chaque programme, témoignant de leur vécu, leurs expériences et leurs conseils pour inspirer les participantes à se respecter l’une l’autre et à s’intéresser aux enjeux sociocommunautaires.

Le programme vise principalement à fournir aux élèves de 7e année les connaissances et le soutien dont elles ont besoin pour acquérir de l’aplomb, faire preuve d’altruisme, prendre les bonnes décisions et éviter les comportements à risque. D’une durée de neuf semaines, il encourage les filles à prendre en main leur santé sociale et affective par des choix de vie positifs et équilibrés. Par des activités, des discussions de groupe, des réflexions personnelles et un projet de services communautaires en partenariat avec le programme connexe pour les garçons (Boys 4 Real), les élèves explorent divers sujets, de la confiance en soi et la pression des pairs à la sécurité sur Internet et à l’utilisation des technologies.

Chaque cycle du programme se termine par une collaboration filles-garçons à un projet d’apprentissage par le service communautaire, qui invite les participants à mettre ce qu’ils ont appris au profit de leur milieu.

FRDJ (Fondation pour la recherche sur le diabète juvénile)

Projet : Programme d’engagement communautaire de la FRDJ

Le Programme d’engagement communautaire de la FRDJ fournit soutien et connaissances aux personnes atteintes de diabète de type 1 (DT1), une maladie auto-immune chronique et invalidante qui pose de nombreux défis au quotidien, nécessite un suivi constant des repas et de l’activité physique et s’accompagne d’une dépendance à vie à l’insuline (injection ou pompe) et du risque de complications désastreuses. Ce programme est conçu pour fournir aux familles aux prises avec le DT1 les ressources nécessaires pour faire des choix santé dans la gestion du diabète et ainsi maintenir la meilleure qualité de vie possible tout en se sentant accompagnées.

Le programme englobe le Sac de l’espoir, le Programme de mentorat et le programme Ambassadeur jeunesse. De concert avec des organismes locaux de partout au Canada, la FRDJ fournit aux familles qui ont reçu un diagnostic les ressources dont elles auront besoin pour faire face à cette maladie dévastatrice en plus de les mettre en contact avec d’autres familles qui ont appris à composer avec la maladie, pour leur procurer l’appui et l’assurance afin de défendre leurs intérêts. Enfin elle inspire le milieu à soutenir la recherche pour trouver un remède à cette maladie invalidante.

Laura Lémerveil

Projet : J'apprends et je m'accomplis!

À l'atteinte de l'âge de 21 ans, le jeune polyhandicapé est face à un vide de service dans notre société. Depuis 2013, Laura Lémerveil leur a développé une trajectoire de services adaptés. Fort de son expérience des quatre dernières années, l'organisme mettra en oeuvre en 2018, son nouveau programme « Je m'émerveille, j'apprends et je m'accomplis ».

Celui-ci proposera un modèle social et éducatif inspirant qui se déploiera en trois volets :

  • Stimulations cognitives
  • Stimulations sensorielles et motrices
  • Loisir et accomplissement personnel

Ce programme favorisa la poursuite du parcours scolaire et personnel du jeune. La pédagogie différenciée permettra à chaque jeune de développer et d'accroître sa capacité d'apprentissage tout en maintenant un équilibre de vie. Par le biais d'ateliers d'apprentissage tonifiants et stimulants, chaque jeune goûtera au maximum de son autonomie, afin qu'un jour il puisse, en tant que citoyen à part entière, contribuer à sa collectivité.

Ce nouveau modèle social, unique et novateur au Québec, suscite l'intérêt de nombreux chercheurs canadiens et européens.

Baluchon Alzheimer

Projet : SoliDaires et non SoliTaires

Depuis près de vingt ans, nous supportons les aidants de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée au Québec. Nous avons la motivation et la volonté de permettre l'émergence de notre solution de répit novatrice et unique à d'autres provinces du Canada.

L'accès aux soins de santé en français dans les communautés francophones de l'Ouest reste un défi important. Ajoutons à cette problématique le fait que bon nombre de francophones vivent en milieux ruraux. De plus, la Saskatchewan et les autres provinces de l'Ouest font la promotion du concept de « Vieillir chez soi ». Mais la réalité demeure qu'il y a peu de soins à domicile et aucun appui réel pour soulager les proches aidants de leurs responsabilités.

Depuis déjà cinq ans, le besoin de répit est identifié parmi les priorités d'actions pour soutenir les aidants par la Fédération des aînés fransaskois. La créativité et l'innovation sont de mise et des projets tel celui proposé et seront accueillies favorablement par les différents intervenants et partenaires communautaires et gouvernementaux.

En partenariat avec la Fédération des aînés fransaskois. Les quatre communautés francophones de l'Ouest canadien seront visées (Saskatchewan, Manitoba, Colombie-Britannique et Alberta).